Vinissime

09 décembre 2018

L'Espagne verte à l'épreuve du Palais ! (3)

  

...Et de 3 flacons

pour cette troisième série

de vins de table bio d'Espagne !

 

 

PROTOCOLO

 2016

Bodegas Dominio de Eguren

 Protocolo 2016

Voilà un AOC Valence qui offre un nez plaisant sur les fruits noirs, les épices, avec des notes savoureusement grillées. La bouche est bien équilibrée, soulignée par un judicieux boisé. La finale, d'une longueur acceptable, offre une belle sensation de fraîcheur. Un excellent rapport prix/plaisir !

Prix moyen : 4 €

Note : 16/20

 

 Vi de Darmos

2016

CELLER JUAN D'ANGUERA

  Joan d'Anguera

Un vin d'appellation Montsant (Catalogne) qui propose un nez séduisant (après une légère aération tout de même) sur les fruits rouges et les épices. Fluide et agréable au palais, il offre une grande digestibilité. Une jolie petite finale, sur le fruit et la fraîcheur, vient compléter l'impression générale.

 

Prix moyen : 8.50 €

Note : 14/20

 

 

 VERDECILLO 2016

BODEGAS LUZON

20181024_164134

 

 

Nous sommes en appellation Jumilla (Murcia ) pour ce sympathique vin de épage Monastrel, qui offre un nez ouvert sur les fruits rouges et noirs,frais avec une fine touche épicée. L'attaque es franche et l'ensemble trouve un bon équilibre entre puissance et finesse, malgré un léger creux en milieu de bouche. Bon rapport prix/plaisir.

Prix moyen : 5.50 €

 Note : 14/20

 



Barême de notation concernant les vins de table bio :

Moins de 10/20   : inintéressant ou présentant des défauts. Non mentionné ici.

10 à 11,5/20       : Bof !

12 à 13,5/20       : Pour une petite soif !

14 à 15/20          : On en reprendrait bien une seconde tournée !

15,5 à 16,5/20    : Excellent rapport prix/plaisir, ne pas hésiter à s'en procurer !

17/20 et +          : Exceptionnel, n'hésitez pas à en acheter une palette !

 


 


L'Ivre de Poche

 


 


 

Posté par J-M Quennouelle à 20:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 novembre 2018

L'Espagne verte à l'épreuve du Palais ! (2)

D'autres 

 vins Bio de Table,

en Espagne...

 

VILADELLOPS

Garnatxa 2017

 VilaDellops 2017

Le vin présente un nez assez fin sur des notes dominantes de fruits rouges. L'attaque est franche, mais le milieu de bouche surprend par une certaine durété qui pénalise quelque peu son équilibre. La finale, sans intérêt olfactif, est relativement courte. Un rouge du Penedes sans réel intérêt gastronomique, qui pourra accompagner quelques charcuteries ou éventuellement une viande blanche très peu relevée.

Prix moyen : 7€

Note : 11/20

 

 LALTRE 2016

CELLER LAGRAVERA

 LALTRE 2016

Le nez est ouvert sur les fruits noirs et les douces épices. La bouche est ronde, souple, avec des tannins bien intégrés. Sans sa finale un peu chaude (et on se demande pourquoi avec ses 13 % d'alcool annoncés ?), le vin serait un vrai petit bijou dans sa carégorie. Dommage ! Un vin de la région Costers del Segre à consommer dans les deux ans sur des viandes au barbecue ou sur un rôti.

Prix moyen : 6€

Note : 13/20

 

CA'LS PINS 2016

BODEGAS LOS PINOS

 CA'LS PINS

Un AOC Valence qui offre un nez plaisant sur les fruits noirs, les épices, avec des notes savoureusement grillées. La bouche est bien équilibrée, soulignée par un judicieux boisé. La finale, d'une longueur acceptable, offre une belle sensation de fraîcheur.

Prix moyen : 7 €

Note : 14/20

 

ANAIS 2016

1+1=3

 ANAIS

Le nez d'une relative complexité aux arômes fruités, floraux et épicés est quelque peu démenti par une bouche d'une belle vivacité mais au caractère un rien rustique. Peut-être que l'assemblage Syrah et Tempranillo a besoin d'encore un peu de temps pour pour que ce vin AOC Penedes trouve toute son harmonie. Sur une bonne viande grillée, cela devrait faire l'affaire !

 

Prix moyen : 7,50 €

Note : 13/20

 

 

JARRARTE 2016

Bodega Abel Mendoza Monge

JARRARTE 2017

Un Rioja où le boisé justement intégré s'associe bien aux fruits rouges et noirs, avec une très légère touche épicée.

L'attaque est franche avec une bouche relativement onctueuse et souple. Sans un petit coté "chaud" en finale, on pourrait parler d'une belle réussite. Qu'importe, sur une viande ou une saucisse un peu relevée.... on ne devrait y voir que du feu !

Prix moyen : 7 €

Note : 13.5/20

 

 



Barême de notation concernant les vins de table bio :

Moins de 10/20   : inintéressant ou présentant des défauts. Non mentionné ici.

10 à 11,5/20       : Bof !

12 à 13,5/20       : Pour une petite soif !

14 à 15/20          : On en reprendrait bien une seconde tournée !

15,5 à 16,5/20    : Excellent rapport prix/plaisir, ne pas hésiter à s'en procurer !

17/20 et +          : Exceptionnel, n'hésitez pas à en acheter une palette !

 



  

Vélo d'appartement

  



   

Posté par J-M Quennouelle à 07:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 octobre 2018

L'Espagne verte à l'épreuve du Palais (1)

 

 Des vins de table

d'Espagne Bio... 

 

Longtemps loin derrière l'Italie et la France en matière de viticulture biologique, l'Espagne est aujourd'hui leader européen avec plus de 100.000 ha convertis. Cette tendance s'est notamment accélérée ces dernières années grâce au vignoble de La Castilla La Mancha où 50 % des vignes sont bio, mais également du fait des grandes exploitations  tournées vers l'export.

Mais qu'en est-il de la qualité ? C'est ce que je vous propose de découvrir autour d'une sélection de vins de tous les jours  (fourchette de prix estimée entre 4 et 10 €) au travers de quatre dégustations dont voici le premier volet...

 

 

 CAN SUMOI

PERFUM 2017

PERFUM

 Ce blanc tranquille, élaboré dans la région du Penedès (région mondialement réputée pour son Cava), offre un nez assez complexe, parfumé, sur de délicieuses notes de fleurs et d’agrumes.

La bouche est riche mais équilibrée par une belle tension minérale avec une finale persistante sur la fraîcheur. En apéritif, pour aiguiser les papilles, ou sur un beau plateau de fruits de mer, il est à savourer dès maintenant, et sur 1 à 2 ans. Très belle réussite !

Prix moyen : 9 €

Note : 16/20

 

 

BODEGAS LOS PINOS

DX ROBLE 2016

 DX

 Un joli nez mi-fruité, mi-floral. Sa bouche ample et veloutée soulignée par un fin boisé offre au vin un caractère très gourmand. Belle longueur, beaucoup de fraîcheur et belle carte de visite en rapport prix/ plaisir pour l'AOC Valence !

Prix moyen : 7,50 €

Note : 15/20

 

 

BODEGAS RAIMAT

BOIRA 2016

 Raimat

 A l'ouverture, le nez n'est pas très franc, sur des notes de fruits noirs, d'épices avec un côté végétal prédominant qui ne disparait que partiellement à l'aération.

En bouche, l'ensemble est un peu massif avec une astringence venant contrarier les sensations tactiles. Un fromage corsé ou un ragoût bien épicé devrait permettre de faire passer la pilule. Un ensemble assez moyen pour cette AOC Catalogne ! 

Prix moyen : 8 €

Note : 11/20

 

 

BODEGA ALFREDO MAESTRO TEJERO

ALMATE 2016

 Almate

 Nous sommes en présence, d'un vin sans (ou avec très peu de) soufre, qui nécessite une bonne aération. Mais après quelques instants de doute, le fruit se libère, laissant s'évaporer de délicieux parfums de fruités et floraux.

La bouche est ronde, franche, charnue avec beaucoup de fruit et de fraîcheur. Un belle réussite (100 % Tempranillo) de la région Castille et Léon. A boire dans sa jeunesse sur une entrecôte saignante, par exemple.

Prix moyen : 6.50 €

Note : 14/20

 

Et voici pour les quatre premiers échantillons... à suivre !

 



 

Barême de notation concernant les vins de table bio :

Moins de 10/20   : inintéressant ou présentant des défauts. Non mentionné ici.

10 à 11,5/20       : Bof !

12 à 13,5/20       : Pour une petite soif !

14 à 15/20          : On en reprendrait bien une seconde tournée !

15,5 à 16,5/20    : Excellent rapport prix/plaisir, ne pas hésiter à s'en procurer !

17/20 et +          : Exceptionnel, n'hésitez pas à en acheter une palette !

 



 

Ce qu'il y a de bien

 



 

 

Posté par J-M Quennouelle à 18:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 octobre 2018

l'heure de la reprise avec...

 

LES DOLOMIES...

...ET 

LE MILLESIME 2017 !

 

Bordel c'est bon !

Après une (très) longue trêve estivale, voici que sonne l'heure de la rentrée avec, pour commencer, une dégustation du dernier millésime de Céline et Steve GORMALY, nos amis jurassiens...

Comme un peu partout dans la région, leur vignoble n’a pas été épargné par le gel printanier de 2017, et de ce fait les volumes sont peu importants. La qualité en tout cas est au rendez-vous (comme d'habitude !) avec de splendides rouges concentrés, solaires comme en 2009, mais avec une fraîcheur supplémentaire garantissant un meilleur équilibre. Les blancs quant à eux semblent très proches des 2016 avec, peut-être, un potentiel de garde légèrement inférieur, mais cela reste à vérifier...

 

LES PLAISIRS IMMEDIATS....ET SUR QUELQUES ANNÉES !

Savagnin "PRÉMICE" : 

5émes feuilles et une matière savoureuse autour d'un joli fruit accompagné d'une minéralité commençant tout doucement à s'affirmer. Gourmand et sans lourdeur, il s'appréciera déjà aujourd'hui et sur 3 à 5 ans. Nul doute que, millésime après millésime, le potentiel du terroir s'appréciera de mieux en mieux !

Savagnin "ARCO" :

Sur le fruit et les épices, avec une  fine touche minérale, le vin offre une bouche agréable et fraîche sous-tendue par une acidité bien présente. D'une grande digestibilité, on pourra déjà l'apprécier pour lui-même cet hiver au coin du feu. Et avec une ou deux années supplémentaires, on pourra envisager de beaux accords gastronomiques !

Chardonnay "LA CHAUX" :

A parts égales entre fruit et minéralité, le vin joue la carte de l'équilibre et de la finesse, sans aucun excès. Idéal en apéritif, on pourra d'ici quelques mois l'associer à une belle volaille !

 

POUR LES GRANDS MOMENTS...

Savagnin "Les GRANDVAUX" :

Copie quasi-conforme du 2016, ce monument, au volume de bouche impressionnant et à la fraîcheur de bouche salivante, ne laissera pas indifférent les amateurs de savagnin ouillé. Un grand coup de coeur !

Chardonnay "Les BOUTONNIERS" :

Du gras et beaucoup de volume pour ce vin prometteur qui n'a, de loin, pas encore digéré tous ses sucres. A revoir d'ici quelque temps, mais nul doute qu'il ira également rejoindre ses grands-frères !

Trousseau "BORDEL C'EST BON !" :

Rebaptisé cette année en mémoire d'un ami proche disparu, cette cuvée assure particulièrement, avec un fruit intense, un volume de bouche et une maturité qui nous enverraient 3 ou 400 km plus au sud ! Le potentiel de garde est assuré pour une décennie au moins, mais " Bon Diou qu'il est extra... aujourd'hui ! "

 

LA CLASSE INTERNATIONALE 

Pinot Noir "LA CABANE" :

De la matière, de l'ampleur et beaucoup de délicatesse pour ce vin au fruit savoureux et croquant. C'est droit et tellement pur que ça fait monter la barre très haut pour les prochains millésimes ! Taillé pour la grande gastronomie, il faudra bien choisir son boucher avant d'en ouvrir un flacon. Splendide !

Chardonnay "LES COMBES" :

Du volume, de la profondeur et une superbe tension qui ferait presque oublier les sucres résiduels. Déjà magistral, il ne lui manque que les années pour exprimer totalement son énorme potentiel. Du grand art !

Savagnin " CROIX SARRANT " :

Un petit chef d'oeuvre d'une profondeur et d'une précision hors du commun. Son jus, d'une grande densité, tapisse la bouche avec une fraîcheur impressionnante qui se prolonge de longues, très longues caudalies. Il ne lui manque plus que la patine des années. Un petit chef d'oeuvre !

 

Voici une série de vins bien délicieux, pour toutes les bourses et toutes les destinations, mais encore faudra-t-il pouvoir s'en procurer car, bien sûr, les stocks sont bien faibles et les connaisseurs se sont passé le mot...

Une bonne nouvelle toutefois, pour ceux qui auront manqué le coche cette année : le millésime 2018 est tout aussi prometteur, avec des volumes bien plus importants ! Pensez à réserver en contactant le domaine : contact@les-dolomies.com

 



 

 

Verres de lecture



 

Posté par J-M Quennouelle à 07:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31 mai 2018

L'ÉTÉ avant l'ÉTÉ avec...

VIE D'OC

et

JEAN-MICHEL BORON,

Chez

LINDA et PHILIPPE

 

Chez Linda et Philippe

 

 

Ce rendez-vous désormais incontournable de la fin du printemps avec notre ami Jean-Michel (surnommé "le dénicheur"), chez nos hôtes Linda et Philippe, a tenu grandement ses promesses !

Nous nous sommes laissé entraîner avec délices à la découverte de magnifiques "pépites" issues du plus grand vignoble de France : la région Languedoc-Roussillon.

Soigneusement sélectionnés, les Domaines représentés nous ont offert qui la confirmation de leur talent, qui de belles découvertes.

Un joli petit rosé pour l'entame de cette dégustation : un Gris de gris 2017 (AOC Corbières) du Domaine de Fontsainte. La robe est rose saumoné très pâle, et le nez offre une intensité aromatique assez impressionnante sur des notes mi-fruitées mi-florales. En bouche, le vin se révèle assez dense, avec une vitalité et une fraîcheur qui lui confèrent un caractère très gourmand. On pourra l'apprécier tout l'été en apéritif ou encore sur un plateau de charcuterie.

Pour ce qui est de la conquête du Graal en matière de rosé, inutile de chercher bien loin : offrons-nous un beau flacon de la cuvée Juliette du domaine MONTPLÉZY. Ce 2017 est dans la lignée des 2015 et 2016, avec un style  propre au millésime. Élégant, raffiné, persistant, gagnant en complexité avec le temps, ce monument languedocien accompagnera idéalement de bons poissons de méditerranée, une viande blanche ou encore des sushis. La grande classe !

Pépettes 2017 (IGP Pays d'Oc) du domaine Champ des soeurs est une magnifique entrée en matière pour les rouges ! En fraîcheur, sur le fruit, avec léger côté épicé, ce vin est d'une gourmandise indiscutable. On peut le déguster pour lui-même en apéritif, mais il se consommera volontiers avec des grillades au barbecue. Que du plaisir !

Grande (et même énorme) surprise pour moi que Tian-Ren - Le Jardin 2017 (IGP AUDE) du Château de Caraguilhe ! Presque que du fruit (rouge et noir), avec un léger bouquet floral. La bouche délicate et pure se prolonge avec une incroyable fraîcheur. Impressionnant de gourmandise, on peut se délecter de ce vin rien que pour lui-même, mais gageons qu'il est capable d'accompagner quelque charcuterie, viande blanche ou même grillade.

Jullile 2015 (IGP Pays d'Oc) du domaine RICARDELLE de LAUTREC, sur les fruits noirs, les épices, la garrigue le tout accompagné de fines notes vanillées, se présente comme un vin de garde au caractère bien trempé. On peut l'apprécier dès aujourd'hui sur une viande blanche accompagnée d'une sauce un peu relevée ou encore une pièce de boeuf. Mais si l'on a la patience de le garder deux à trois ans de plus, il siéra parfaitement à un petit gibier !

Villa Dondona 2014 (AOP Monpeyroux), un autre vin de caractère et qui ne laisse pas indifférent. Ici les tannins sont un peu plus fondus que ceux du vin précédent et le vin a déjà acquis une certaine patine. La complexité dont il jouit déjà plaide en faveur de la belle gastronomie. Les amateurs de belles pièces du boucher apprécieront !

Les fruits noirs, presque compotés, et les épices s'extraient délicatement de Terre de Pierres 2010 (AOP LA CLAPE) du CHÂTEAU MOYAU. Tendre et généreux à la fois, doté de tannins soyeux, il est en phase d'atteindre son apogée et pour quelques années encore. Un soleil couchant... de Méditerranée !

N°1 (AOC Minervois) du domaine HEGARTY CHAMANS sur son millésime 2011 : comme à son habitude, structuré, droit, élégant et bâti pour la garde (mais déjà fort intéressant à la dégustation), ce vin a pour objectif de faire l'unanimité, et c'est réussi !

Pour ma première rencontre avec Premium 2014 (AOP LA CLAPE) du CHÂTEAU CAMPLAZENS, je dois avouer avoir été totalement conquis par ce splendide nectar dans la plus pure tradition des vins du domaine. Une Syrah sur de belles notes de fruits noirs, un soupçon poivrée, et une bouche à la fois tendre et généreuse. D'une gourmandise absolue, il se déguste magnifiquement bien aujourd'hui, mais possède encore quelques belles années devant lui. A ne pas manquer !

Deux blancs pour achever la dégustation avec, pour commencer Glouglou des Gourgoules 2017 (IGP Pays d'Oc) du Château de Caraguihes. Comme son nom l'indique, ce vin sympa aux notes d'agrumes et de fleurs blanches est là pour nous désaltérer. Il y parvient bien le bougre avec, en plus, une petite longueur en bouche qui prolonge bien son effet.

Un grand vin, d'un non moins grand domaine, avec Daumas Gassac blanc 2017 (IGP Saint-Guilhem du désert). Le vin n'en est qu'à sa genèse, mais il promet. Discret au premier nez, il s'ouvre progressivement dans le verre laissant place à une succession de parfums floraux et minéraux. Il ne s'affirme pas encore pleinement en bouche, mais sa structure et son équilibre sont garants d'un long potentiel d'évolution. Une bonne dizaine d'années à patienter avant son apogée !

 

 

 



Quelques unes des stars de la soirée...

Monplézy - Juliette

 

 

Tian Ren

 

 

Mas Daumas Gassac Blanc

 



 Et, bien sûr, comme toujours...

  Un immense merci à Linda et Philippe pour l'organisation "royale" de cette soirée !

Des félicitations à Jean-Michel BORON pour ses talents de wine-expert !

 



Crois au rouge



 

Posté par J-M Quennouelle à 20:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,