Vinissime

30 octobre 2016

JACQUES ET LES AVINTURIERS...

 

PREMIERE ETAPE

D'UNE TOURNEE D'ADIEU !

 

 

Jacques et les AvInturiers

 

Peu de viticulteurs peuvent se targuer d'une ascension aussi fulgurante que Jacques MAILLET. Songez un peu : entre Autrement 2004, sa première cuvée officielle en tant que viticulteur indépendant, et 2015, son dernier millésime avant sa cessation d'activité, il s'est écoulée seulement 12 année ! Douze petites années qui ont largement suffit à Jacques pour se hisser au sommet de son appellation de Chautagne et parmi les quelques tout meilleurs de Savoie. 

Venu à la viticulture tardivement dans sa carrière professionnelle, il a d'abord rejoint la cave de Chautagne ; cave qu'il a quittée finalement pour une aventure Bio qu'il jugeait inenvisageable en tant que coopérateur. Les premiers temps n'ont certes pas été faciles... Peu importe, Jacques est un homme de caractère, qui ne s'en laisse pas conté ; et surtout il est doté d'une force de travail impressionnante et animé d'une passion véritablement amoureuse pour ses vignes. Partant de rien, il commence par assembler ses trois cépages rouges (Gamay, Pinot noir et Mondeuse) dans sa seule et unique cuve ! C'est "Autrement'. Et c'est seulement à partir de 2009 qu'il peut élaborer trois cuvées différentes avec ses rouges, mais sans abandonner "Autrement". Jacques MAILLET produit aussi du blanc, et là  l'histoire est inversée : il élabore d'abord deux cuvées (Jacquère et Altesse) qui vont trouver rapidement un écho favorable auprès des nophiles avertis, et ensuite seulement en proposera un assemblage, "Le P'tit canon".

En 2013, Florian, qui aujourd'hui reprend l'exploitation, le rejoint sur le domaine, et en 2014, tout proche de la retraite, Jacques construit (enfin) de nouveaux bâtiments et s'octroie un caveau et une nouvelle cave. Il y produit le millésime 2015, son dernier millésime, et quel millésime ! Et puis, voilà 2016 et Jacques qui s'en va, mais pas sur la pointe des pieds, puisqu'il va encore accompagner son successeur pour une dernière vinification (de futurs très grands flacons, qui seront commercialisés en 2017, mais sous de nouvelles étiquettes...) et surtout qu'il entame un "tour du monde d'adieu". 

Il va sans dire que c'est avec un énorme plaisir, mais également une immense émotion, que les AvInturiers ont accueilli Jacques MAILLET et son épouse Christiane, pour une soirée digne des plus grandes vécues à ce jour dans leur fief désormais célèbre autant pour la qualité de sa cuisine que pour sa carte des vins : Au canon d'Or.

Le millésime 2015 dégusté lors de cette soirée fut si impressionnant, tant en blancs qu'en rouges, qu'une fois n'est pas coutume, je m'abstiendrai de tout commentaire individuel sur chacun des flacons dégustés, laissant uniquement parler les images, témoignages d'une soirée qui se prolongera encore longtemps dans nos esprits.

Un immense plébiscite et des remerciements du fond du coeur à Jacques pour cette dégustation d'anthologie, accompagnée de si beaux commentaires : l'homme et ses vins se sont livrés pour notre plus grand plaisir, nous réchauffant l'âme autant qu'ils ont charmé notre palais ! 

 

 La soirée en images...

 

 Jacquère

"Autrement" étiquette verte : la Jacquère  pour le premier verre ! 

 

Le P'tit Canon

L'assemblage des blancs... 

 

Gamay

 Un Gamay de grande, très grande soif...... 

 

Autrement rouge

"Autrement" étiquette bleue ...

...l'assemblage rouge (Gamay, Pinot, Mondeuse) des débuts...

 

Altesse

 "Autrement" étiquette orange ...

Voici son "Altesse" !

 

 Les quilles

Photo de famille au grand complet :

Jacquère, Le p'tit canon, Gamay,

Autement "rouge", Pinot Noir, Mondeuse et Altesse ! 

 

 

Deux AvInturières

 - T'aurais  pas abusé un peu du P'Tit Canon?

- Vvvvvvvv...

 

Philippe

... Il m'gratte le dos, mais tu crois qu' il pens'rait à me

r'servir un p'tiot verre ? 

 

Quelques AvInturiers

...Finalement, une soirée où oenophilie rime avec convivialité,

gastronomie et, bien sûr, ...un peu de culture tout d'même !

 



   Des remerciements tous particuliers….

A Jacques MAILLET et Christiane pour leur professionnalisme,

leur gentillesse et leur générosité,

Au Canon d’Or, pour la qualité de son accueil et de son savoir-faire,

aux amis qui avaient tenus à être présents ce soir-là autour de Jacques et de Christiane,

et, bien sûr, aux AvInturiers,….pour leur savoir boire !

  



 Vinissime 2

 



 

 

Posté par J-M Quennouelle à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


02 octobre 2016

LA RENTRÉE 2016-2017 DES AVINTURIERS AVEC...

 

...LES FLACONS

DE LA CAVE A STEPH !

 

Stéphane

Il nous l'avait promis... Promesse tenue ! Il faut dire qu'il y tenait, notre ami Stéphane, à nous faire goûter, et surtout partager, quelques beaux échantillons de sa cave... Les Avinturiers étaient au grand complet pour l'occasion, prêts à relever le défi des pièges tendus par l'un des leurs... Stéphane avait vu grand : 4 blancs et 6 rouges, rien que ça, pour lancer la saison ! En route pour cette belle dégustation... à l'aveugle cela va sans dire !

Côté "blancs" :

Si le cépage du premier vin (Chardonnay) est assez facilement identifié, personne ne sera parvenu à le localiser. A notre décharge, si l'appellation "Nuits-Saint-Georges" est très réputée pour ses rouges, les blancs y sont produits en quantité infinitésimale. Ce NUITS-SAINT-GEORGES 2007 du domaine Patrice Riom a fière allure et se comporte bien. Le nez est mi-fruité, mi-floral, encore légèrement marqué par son élevage. La bouche est bien construite et s'achève sur de belles notes minérales. Il nous semble que ce vin a atteint son apogée, mais nul doute qu'il y restera pour quelques années encore. 

Nous poursuivons avec un joli vin du Sud-ouest, un Bergerac blanc 2010 (sauvignon blanc+gris, sémillon et muscadelle). Peut-être un peu difficile après le premier flacon, mais un breuvage qui ne manque pas de caractère et qui présente une belle buvabilité avec un équilibre de bon aloi. Bref, l'assistance apprécie, sans pour autant reconnaître le vin du CHÂTEAU LES TOURS DES VERDOTS !

Le troisième blanc de la soirée est un Côtes-du-Rhône du CHÂTEAU DES TOURS 2009 (100 % grenache). Sa robe jaune paille trahit déjà bien son âge, mais la bouche a conservé un bel équilibre, confirmant un nez sur des notes florales et herbacées. Seule la finale, impactée par un léger manque de fraîcheur, trahit ses origines sudistes.

Le dernier de la série des blancs est rapidement identifié par la majorité du groupe. En effet, un RIESLING, de plus un SOMMERBERG 2009 du domaine Albert Boxler, ça cause ! Pur, longiligne, avec de beaux amers en finale, même dans un millésime moins propice au cépage, il sait tenir son rang. Une pointe d'acidité en plus, et cela aurait été parfait !

Côté "rouges" :

La côte de Beaune ouvre la série des rouges avec un POMMARD 2006 du domaine Rossignol-Changarnier. Las, c'est le vide sidéral au niveau des propositions de nos AvInturiers quant à son appellation... Tout juste si l'on pense à la Bourgogne... Qu'importe, le vin est fondu, gouleyant, prêt à boire... Je dirais même, pour ma part, qu'il était grand temps... mais, mieux vaut tard que jamais, n'est-ce pas ?

Nous dégustons ensuite PIECE DE ROCHE 2011 du domaine La Baronne, Vin de Pays d'Hauterive (ça ne s'invente pas !) en Languedoc. Sur de belles notes de fruits noirs, de réglisse, avec un petit côté minéral, la bouche est ample et généreuse avec une belle finesse du grain et une finale qui n'en finit pas... Personne ne l'a reconnu, et pourtant nombreux étaient ceux autour de la table qui l'avaient moult fois savouré... Je suspecte d'ailleurs Stéph de l'avoir volontairement servi trop chaud pour tromper les troupes... et il a réussi !

Petit détour par l'Italie maintenant, avec un magnifique BAROLO "RIVA ROCCA" 2010 du domaine Reverdito. Un nez délicat sur de fines notes de fruits noirs, d'encens et de réglisse. Long, complexe et racé, avec des tannins d'une extrême finesse, c'est, pour moi, le must de la soirée !

Prolongation dans la botte, pour notre plus grand plaisir, avec "RONCO MALO", un Babera d'Asti du domaine Berra Vittorio e figli. Issu d’un vignoble de coteaux, le vin est élevé 18 mois sur lies, puis mis en bouteille sans collage ni filtration. Un joli nez sur les fruits rouges et noirs avec une petite touche boisée et une bouche d’une grande finesse sur des tannins parfaitement ciselés. La finale nous ravit par son fruité et sa fraîcheur. De la grande biodynamie !

Retour en France, avec un Châteauneuf du Pape "LES SECRETS DE PIGNAN" 2010. En opposition par rapport aux deux précédents, puisque davantage sur la puissance que sur la finesse, ce vin encore jeune n'en présente pas moins un charisme hors du commun. Le nez est ouvert, sur les fruits noirs, la garrigue et les épices. La bouche est solide, avec une matière riche soutenue par des tannins omniprésents. Issu de vieilles vignes, ce Châteauneuf ne livrera tous ses secrets que dans 6 à 8 ans ! 

Dernier vin de cette belle soirée, un très beau VACQUEYRAS 2008 du Château des Tours, avec un nez assez discret sur des notes de petits fruits rouges et d'agrumes (eh oui...d'agrumes). La bouche offre un équilibre délicat entre puissance et finesse. L'ensemble est parfaitement fondu, donc... prêt à déguster ! 

  

BAROLO REVERDITO

Un vin représentatif de 

la grande viticulture italienne ! 

 



     Et, comme il se doit,

des remerciements tous particuliers ...

...A Notre Ami Stéphane, pour ses choix judicieux et son sens du partage...

...Au Canon d’Or, qui se surpasse toujours et encore pour accorder les mets aux magnifiques bouteilles dégustées,

... Et aux AvInturiers,… pour leur savoir boire !

 



 

Blog Vinissime

 



 

 

Posté par J-M Quennouelle à 20:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 août 2016

A la découverte du Pinot Noir Rosé (3)

 

Le Pinot Noir Rosé

2015

du

Domaine

Francois SCHMITT

  

Pinot noir rose (2)

 

Quelques mots sur le domaine et son histoire...

Héritier de plusieurs générations de vignerons, François SCHMITT reprend dans les années 70 la ferme familiale à Orschwihr, qui compte alors quelques 3 Ha de vignes. Dans un souci de pérenniser et de développer l’exploitation, il réalise progressivement plusieurs acquisitions foncières, notamment sur des terroirs prestigieux du lieu-dit Bollenberg et du Grand Cru Pfinstberg.

En 1998, son fils Frédéric intègre le domaine après une solide formation en œnologie dans les écoles de Rouffach et de Beaune, étoffée de stages d’application à Château Guiraud (Sauternes) puis au domaine Pierre Bebin (Val de Loire).

Désireux de faire progresser encore son vignoble et ses pratiques viticoles en harmonie avec la nature, il commence à appliquer les préceptes de l'agriculture biologique à partir de 2005 et entame la certification AB à partir de 2013. Le domaine s'étend aujourd'hui sur 13 Ha.

 

 ....et sur le vin en question...

D’un rose orangé, la robe est limpide et brillante.

Le nez, aromatique et raffiné, développe de délicieux arômes de petits fruits rouges et d’agrumes.

En bouche, l'équilibre est serein entre une structure presque moelleuse et une acidité naturelle.

Elégant et non dénué de caractère, le vin prolonge son fruité avec un réel pouvoir désaltérant.

Un beau vin d’été, mais pas seulement, et qui invite à la gastronomie la plus variée.

 De la belle ouvrage…



Dans les vignes

Le vin se fait, avant tout, à la vigne...



  

L'éclat du vin

 



 

Posté par J-M Quennouelle à 13:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 juillet 2016

A la découverte du Pinot Noir Rosé d'Alsace(2)

 

LE ROSÉ DE MARIE

2015

Domaine Eugène MEYER 

 

Rosée de Marie 2015

Quelques mots sur le domaine et son histoire...

Situé à Bergholtz, entre Rouffach et Guebwiller, ce domaine familial se transmet de père en fils depuis 1620. Le domaine faisait à l'époque office de cour dîmière pour les moines de l'abbaye de Murbach. Descendant de cette longue dynastie, Eugène Meyer, et son épouse Marie-Rose, deviennent propriétaires du domaine dans les années 60. Ils le rénovent et le modernisent, tout en préservant l'architecture des lieux. En 1969, à la suite d'une très grave intoxication due à l'insecticide utilisé dans ses vignes (dont il se rétablit grâce à l'homéopathie), Eugène Meyer prend conscience de la dangerosité des produits qu'il emploie et se tourne vers la biodynamie. Il fait alors office de pionnier, et parvient à force de ténacité à pratiquer et à maîtriser parfaitement cette méthode culturale. Le domaine utilise des préparations biodynamiques, du compost dynamisé, ainsi que des purins, tisanes, macérations et décoctions à base de plantes (prêle et ortie), tout en respectant le calendrier lunaire pour exécuter les différents travaux.

Retraités mais toujours attentifs à la bonne marche du domaine, les époux Meyer ont vu leur fils François prendre leur suite en 1990. Et cette tradition viticole n'est pas prête de s'interrompre puisque leur petit-fils Xavier, qui a grandi à son tour dans cet univers de passion et d’amour du terroir, s'apprête à poursuivre l'aventure...

  ....et sur le vin en question...

Paré d'une robe rose saumonée ornée de reflets brillants, le vin présente un premier nez sur de délicats parfums de petits fruits rouges frais soulignés de fugaces fragrances de bois de santal et de pétales de rose.

Avec l’agitation, le vin exhale plus intensément ses arômes fruités, agrémentés de discrètes notes d’agrumes et d'autres senteurs presque minérales, mais sans la moindre agression olfactive.

Précise et franche à l'attaque, la bouche est harmonieuse et gourmande sur une structure croquante et fraîche.

Vin des belles journées d'été, ce magnifique rosé s'appréciera sur des grillades de viandes blanches, de fines charcuteries, des salades d'été, ou, plus osé, sur un dessert aux fruits rouge (peu sucré).

 

3 générations

 3 générations de viticulteurs...La même passion !



 Pierre dac

  



  

Posté par J-M Quennouelle à 13:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 juillet 2016

A la découverte du Pinot Noir Rosé d'Alsace (I)

 

 PERLES DE ROSÉ 2015

Domaine Materne HAEGELIN & Filles

 

Perles de Rosé

On en parle trop peu (à mon goût) dans la littérature vinique, mais le pinot noir d'Alsace peut produire des rosés d'une qualité équivalente, voire même souvent supérieure à bien des rosés en provenance de régions traditionnellement réputées pour ce genre de breuvage. En voici un premier exemple qui, à coup sûr, mérite le détour....

 

Quelques mots sur le domaine et son histoire...

Fils d'un viticulteur et d'une aubergiste, Materne Haegelin prend goût au bien boire, au bien manger et à l'accueil, et fonde le domaine sur la commune d’Orschwhir. Sa fille Régine Garnier, après des études à l’étranger, prend les rênes du domaine en 1987, rejointe en 2010  par sa fille Elise après ses études commerciales. Ainsi, trois générations concourent au développement d'une exploitation qui s'étend sur 20 hectares répartis sur les communes d’Orschwhir, de Bergholtz, de Rouffach et de Westhalten, et qui comprend notamment des parcelles de prestige parmi des Grands Crus tels que le Zinnkoepflé, le Pfingstberg, le Spiegel et des lieux dits remarquables comme le Bollenberg ou encore le Lippelsberg.

Si notre "trio" oriente son travail vers le respect de la vigne et du vivant, il développe également massivement l’oenotourisme en proposant régulièrement des manifestations permettant d'aller à la rencontre de la région et du métier par des promenades viticoles.

 

 ....et sur le vin en question...

La robe de "Perles de Rosé" 2015 affiche un magnifique rose tendre à reflets brillants.

Le nez combine des notes friandes de petits fruits rouges et d'agrumes.

Équilibrée, avec un beau volume, la bouche est gourmande et emplie de saveurs raffinées.

Prolongé d'une belle longueur, ce rosé qui affiche bien ses ambitions,  peut se savourer dès maintenant en apéritif, sur des salades d'été, des desserts aux fruits, ou encore être attendu 1 à 2 ans pour accompagner dignement de belles grillades !

 

 La Cave

 La cave, ornée de fûts sculptés, retrace l'arbre généalogique de la famille...

 Bollenberg

 L'un des magnifiques terroirs....



 Le Chat



 

Posté par J-M Quennouelle à 11:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,