COUPS DE CŒUR….

 

...DECEPTIONS….

 

 ICI, PAS DE LANGUE...

 

DE BOIS !

 c1_IMGc2_IMGc3_IMGc4_IMGc5_IMG

Pour  commencer simultanément une activité de blogueur  et une année nouvelle d’un bon pied… ou, devrais-je dire, d’un bon verre !... mieux vaut commencer par une rétrospective des meilleures vins dégustés dans l’année écoulée (on parlera des « nanars » et autres breuvages surévalués ultérieurement, que chacun se rassure !)

Avant de commencer un petit tour de France de l’Œnophilie, permettez-moi d’apporter quelques éclaircissements… 

Si tous les vins cités sont d’un très haut niveau (voire parfois exceptionnel !), certains proviennent de viticulteurs encore peu connus, ou encore injustement reconnus (du moins, c’est mon avis…et ça n’engage que moi … et une poignée de supporters, pour l’instant !)

Les notes sont données sur 20…système de notation le plus répandu dans l’Education Nationale (comme quoi ce type d’éducation vous marque…), selon l’échelle suivante :

De 12 à 13,5 : de bons petits vins agréables (mais des vins à moins de 10 €, sinon…on oublie !)

De 14 à 15 : on entre dans la catégorie des vins susceptibles d’être promus auprès d’amateurs éclairés (à condition de ne pas excéder les 20 €, sinon…on oublie !)

De 15,5  à 16 : on entre dans la catégorie des vins que l’on peut considérer comme des petites références (à condition de ne pas excéder les 40 €, sinon…ah, ça y est, c’est rentré !)

De 16,5 à 17 : on accède à la classe nationale (à condition de ne pas dépasser les 60 €, sinon…)

De 17,5 à 18 : c’est le niveau international, ça décoiffe ! (disons… jusqu’à 100 € maxi, sinon…)

De 18,5 à 19 : ce qu’il y a d’exceptionnel à l’international ! (là, il faut reconnaître que c’est très cher…sauf à de rares exceptions…si, si…elles existent…vous verrez !)

19,5 : la perfection sur terre…pour moi, la Romanée Conti 2003 goûtée sur fût, un Griotte Chambertin 1999 de Claude DUGAT ou encore PETRUS 1978 ! Autant dire qu’en plus de 20 ans de dégustation, ces moments ont été rares …et précieux !

20 : jamais rencontré…

 

Un de mes premiers objectifs, au travers de ce blog, vous l’aurez sans doute deviné, est de faire connaître quelques perles rares de notre vignoble…et, ceux qui, comme moi, sillonnent régulièrement nos terroirs, savent qu’il en pousse un peu chaque année, ici et là, et qu’il suffit de leur prêter toute l’attention voulue pour qu’elles s’épanouissent telle une jeune plantation dans terre fertile….

Les domaines connus et reconnus auront une place de choix dans ces pages dès lors qu’ils seront à la hauteur de leur rang ! Il faut défendre notre patrimoine en n’hésitant jamais à redire qu’un vin est excellent !

Si vous avez des doutes sur certains commentaires ou sur une note attribuée…faites comme tout œnophile qui se respecte : goûtez vous-mêmes ces vins, entre amis et …à l’aveugle bien sûr…

Enfin, bien que je ne le précise pas ici, la plupart des vins cités sont des vins bio. Au fil des mois, des présentations sur ces domaines viendront compléter ce blog.

 

ALSACE

 

Domaine Eric ROMINGER(Westhalten)

Si le Riesling GC ZINNKOEPFLE 2008 s’est quelque peu refermé il y a un an, il commence à se rouvrir progressivement et donnera d’ici quelques années (eh oui !, quand on aime, on ne compte pas !) un magnifique exemple de riesling racé, abouti et généreux !

Avec un prix se situant autour des 15 €, un bon conseil : ruez-vous sur les derniers flacons encore disponibles à la propriété !

Note VINISSIME : 16.5 – 17

 

RIESLING ZINN 2010 c 

 

Avec le millésime 2010, Eric ROMINGER signe ce qui sera vraisemblablement son plus grand Riesling GC ZINNKOEPFLE ! Très abouti, ce vin offre au nez des arômes d’agrumes frais, de fruits exotiques et de fumée. La bouche est ample et généreuse avec une stupéfiante salinité. La finale est impressionnante ! D’ici 8 à 10 ans, ce vin se comparera aux meilleurs de sa catégorie.

Il n’est pas encore en vente, mais il ne coûte rien de le réserver !

Note VINISSIME: 17.5 – 18

 

 

 

Domaine ZIND HUMBRECHT (Turckheim)

RANGEN 2008

 

 

Même si la réputation de ce domaine n’est plus à faire, je ne peux m’empêcher de citer son RIESLING GC RANGEN 2008 qui se présente comme l’archétype des grands blancs d’Alsace. Sec et minéral, il est d’une pureté cristalline absolue. La finale est impressionnante …Bref, un nectar pour tous les sens.

Un seul bémol, le prix (supérieur à 60 € !) qui ne le met pas à la portée de toutes les bourses…

Note VINISSIME: 18 – 18.5

 

 

 

 

BORDEAUX

 

CHATEAU SOCIANDO – MALLET (Saint-Seurin-de-Cadourne)

 

SOCIANDO 96 c

Peu de Bordeaux, même parmi les grands noms, m’ont convaincu ces dernières années. Une exception cependant avec ce Sociando-Mallet 1996 à la robe à peine tuilée et qui présente un nez d’une grande complexité aromatique, évoluant progressivement dans votre verre pendant de longues minutes. La bouche est ample avec une matière très dense. Des notes réglissées apportent une belle fraîcheur à l’ensemble dont l’équilibre est remarquable. La finale est longue et savoureuse…Presque au niveau du millésime 90 !

Note VINISSIME: 17.5

 

BOURGOGNE

 

Domaine Jean-Marc PILLOT (Chassagne-Montrachet)

C'est toujours avec un immense plaisir que je débouche un flacon de Jean-Marc.Tant en rouge qu'en blanc, ses CHASSAGNE méritent le respect.

En blanc, le 1er cru MORGEOT a toujours eu ma préférence, l’emportant d’une courte tête sur LES CAILLERETS souvent un poil plus discret dans leur jeunesse.  Et comme il faut bien faire un choix…

Mais en 2006, je ne sais pour quelle raison (une intuition peut-être ?) j’ai rajouté à mon panier quelques flacons de Chassagne-Montrachet LES VERGERS 2004 

.VERGERS 2004

Divine surprise cette année lors de la dégustation …Le vin a confirmé toutes mes attentes : la robe est d’un jaune soutenu et limpide, il dégage un nez d’une grande complexité : fleur d’aubépine, acacia, fruits jaunes (abricot, mirabelle...), note exotique,  le tout reposant sur de belles notes minérales. Le toucher de bouche est délicat et l’ensemble offre un parfait équilibre entre densité et fraîcheur. La finale est d’une superbe longueur. Une grande réussite !

Note VINISSIME: 17.5

 

Domaine Jean TRAPET père et fils (Gevrey-Chambertin)

TRAPPET 2001

 

 

De la « haute couture » dans ce LATRICIERES-CHAMBERTIN 2001 carafé 30 minutes avant le service à une température cave de 14° environ. D’un nez d’une grande complexité, mais très discret de premier abord, il s’ouvre par paliers et finit (après 10 bonnes minutes dans le verre et une montée en température de 2-3 degrés) par nous offrir une palette aromatique exceptionnelle ! En bouche, c’est de la véritable dentelle cousue main. La finale est longue et expressive…En résumé : du grand art !

Note VINISSIME: 18

 

 

CHAMPAGNE

 

Domaine VIGNON père et fils (Verzenay)

J’ai connu Stéphane, il y a près de 15 ans. Il venait de terminer ses études œnologiques et faisait ses débuts chez un caviste de la région mulhousienne. Fin dégustateur, on pouvait, déjà à l’époque, se fier à ses conseils. Depuis, il a repris progressivement le domaine familial et continue à le faire évoluer avec talent...CHAMPAGNE VIGNON c

Mon coup de cœur de cette année va pour la cuvée RESERVE BRUTE, issue majoritairement de raisins  provenant de la vendange 2008.

Quel éclat ! Quelle fraîcheur ! Le Champagne indispensable pour débuter une belle soirée de dégustation ou, mieux encore, pour accompagner une langouste grillée.

A 17 € le flacon, il supplante de très loin les cuvées génériques des grandes maisons dont les prix oscillent entre 25 et 35 € ! Alors, pourquoi payer davantage quand on peut s’offrir le luxe  à prix discount !

Note VINISSIME: 17

 

 

 

JURA

 

Domaine Didier GRAPPE (Saint-Lothain)

Depuis une bonne dizaine d’année, Didier s’est installé à St-LOTHAIN (petite bourgade au sud de POLIGNY) où il produit des vins fins, simples mais généreux à un rapport prix/plaisir défiant toute concurrence dans le Jura.

Son Chardonnay 2010, dont le nez quelque peu atypique (fleurs blanches, fumée, traces de mentholé…si je me souviens bien) aurait décontenancé une partie de la « caste jurassienne des vins » (tant pis pour eux !), s’est révélé pour nous, modestes dégustateurs alsaciens, une subtile déclinaison de senteurs. Harmonieux  et onctueux en bouche, la finale est pure et équilibrée. Ah, j’oubliais…quelle belle acidité ! Un vin qui atteindra son apogée d’ici un à deux ans, mais qui s’apprécie fort bien maintenant….alors, à 6.50 € le flacon…courrez !

Note VINISSIME: 15.5-16

PAILLE 2008 c

 

 

Vin de paille 2008 : Un nez discret mais complexe (fruits confits, raisin de Corinthe, coing, épices…) La bouche est riche, cristalline avec une fine acidité. La finale est longue et équilibrée. Un véritable petit bijou. Ah, oui j’oubliais …il forme un accord parfait avec la Fourme d’Ambert (choisie chez un excellent fromager, il va de soi !) A 19 € le flacon, c’est très raisonnable.

Note VINISSIME: 17

 

 

 

 

 LES DOLOMIES (Passenans)

Céline, accompagnée par son mari Steve, s’est lancée dans l’élaboration de ses propres vins il y a quelques années seulement. Rapidement, elle a produit des vins (en toute petite quantité, hélas !) d’un niveau remarquable.

Je retiens particulièrement le Chardonnay « Les Combes » 2008 qui, pour moi (et pour d’autres semble-t-il…) a atteint les sommets de ce que l’on peut attendre de ce cépage dans le Jura…Inutile de le décrire parce que, de toute façon, il n’y en a plus en vente depuis longtemps au domaine….Na !

DOLOMIES 2008

Note VINISSIME: 17

Rassurez-vous, j’ai pu goûter  le 2010 encore en fût, en septembre dernier…J’ai comparé les 2 (micro) cuvées : « Les Combes » et « Les Boutonniers »…C’était …extra ! La mise en bouteille est faite, il me tarde de les goûter à nouveau.

 

 

LOIRE

Domaine HUET (Vouvray)

Ce domaine jouis d’une réputation exceptionnelle, et elle est très loin d’être usurpée… Pour en témoigner, ces 3 vins dégustés…C’est du lourd !

Vouvray sec « Haut – Lieu » 2010 : Un vin tendu, profond. La matière est impressionnante et l’équilibre est quasi  parfait….Du grand art, qui peut être apprécié dès maintenant par gourmandise, mais qui dépassera sans obstacle les 2 prochaines décennies… son prix est de 14€…tout de même !

Note VINISSIME: 17.5 – 18

 

Vouvray sec « LE MONT » et « CLOS DU BOURG » 2010 :

CLOS DU BOURG 2010

Difficile de départager  ces 2 flacons tant les qualités en terme de tranchant, volume de bouche et salinité sont stupéfiantes. Un vin exceptionnel ! et pour 50 ans…au moins ! Là, il faut ajouter 2 € au prix du précédent…

Note VINISSIME: 18.5 – 19

 

 

SAVOIE

Domaine Jacques MAILLET (Serrières-en-Chautagne)

Apprécier un grand vin rouge de Savoie ? J’en avais rêvé… et Jacques MAILLET en a produit !

AUTREMENT 2005

 « AUTREMENT » rouge 2005 : un vin produit a partir d’un assemblage de 3 cépages (Mondeuse, Gamay et Pinot Noir) et qui arrive à son apogée… Les arômes de petits fruits rouges et noirs des premières années se sont progressivement estompés au profit de notes plus tertiaires (sous bois, champignons…) avec un soupçon de réglisse, mais l’ensemble a conservé une grande fraîcheur associée à bon équilibre. A savourer accompagné d’un petit gibier …ce ne sera que du plaisir !

Note VINISSIME: 16

Chautagne  2009 : Un nez sur la griotte et le cassis. Une attaque ronde, une bouche soyeuse avec la présence de tanins fins et serrés. Une finale structurée et dense. Un vrai régal…

Note VINISSIME : 16.5 – 17

 

Voici venue  le terme de notre première étape....A très bientôt, je l'espère !

 BONNES ET HEUREUSES DEGUSTATIONS 2012 !