imagesCAOZ5P4G

Céline

 

Lorsqu’elle débute son activité en 2008, Céline GORMALLY se lance d’emblée dans l’agriculture biologique avec l’emploi de préparations biodynamiques. Elle travaille mécaniquement les sols avec une petite chenille, distribue le composte avec sa jument et réalise manuellement tous les autres travaux de la vigne.

Les résultats ne se font pas attendre et, dès le premier millésime, elle produit des vins de très haute qualité. Le chardonnay « Les Combes » 2008, en particulier, peut rivaliser avec les meilleurs blancs du Jura.

Elle confirme en 2009 avec des rouges, certes atypiques, mais d’une densité rarement atteinte dans cette région. Les blancs, quant à eux,  offrent une pureté aromatique et un équilibre quasi parfaits.

En 2010 et 2011, les deux couleurs font office de référence dans le Revermont…

 

Dolomies Jeunet

Déjà à la carte chez Jeunet à Arbois (2 étoiles au MICHELIN) !

 

 

 

La Dégustation ...

 

Chardonnay «Les Boutonniers» - Côtes du Jura  2010 :

La robe, limpide, est  jaune clair à reflets verts.

Le nez, fin et complexe, s’ouvre progressivement sur des notes de fruits jaunes (mirabelle), de miel et de pierre à fusil.

La bouche, parfaitement équilibrée, présente une richesse et une onctuosité remarquable. La matière est soutenue par une belle acidité. La finale est longue et minérale. Un vin de gastronomie que l’on pourra apprécier d’ici 2 à 3 ans et pendant de longues années encore sur un poisson de rivière.

 

 

Chardonnay «Les Combes» - Côtes du Jura 2010 :

La robe est quasi identique au précédent.

Le nez, encore plus fin et complexe que le précédent, évolue par paliers successifs pour libérer de subtiles fragrances de poire, de thé vert, de pomme golden, de bergamote et de fruits confits.

Elégante et racée, la bouche offre une pureté et une salinité exceptionnelles. La finale  tout en longueur,  s’achève sur de magnifiques notes minérales. Un très grand vin en devenir que l’on pourra apprécier, d’ici quelques années et à sa juste mesure, sur…une queue de langouste grillée...(et pourquoi pas ?)

 

 

Assemblage Chardonnay– Savagnin - Côtes du Jura 2010 :

La robe est d’un jaune clair limpide.

Le nez est encore assez discret, mais fin, et s’ouvre sur progressivement sur des parfums de noix, de pomme verte, de miel …

La bouche est tendre et équilibrée avec une finale sapide et cristalline. Une belle réussite. On peut déjà succomber,  mais quelques années en cave le bonifieront encore…en 2015...sur un comté d'été ?

 

 

Savagnin « En rolion » 2010

La robe, limpide, est d’un jaune paille peu prononcé.

A ce stade, le nez est encore très discret mais s’ouvre par palier sur des fragrances de pomme verte, de noix fraîche, de beurre et d’épices.

Ce vin, d’une grande pureté, offre en bouche une matière dense et onctueuse soutenue par une acidité qui en dit long sur son avenir…Un archétype du grand savagnin ! A attendre quelques années, bien évidemment !

 

 

Savagnin « En rolion » 2008

La robe est tout aussi limpide que celui du précédent, mais le jaune est un peu plus prononcé.

Le nez, d’une jolie complexité, est ouvert et exhale des arômes de noix, de noisettes, de pomme, de beurre, de miel, de fruits exotiques…le tout, accompagné de fines notes minérales.

En bouche, la matière est considérable. L’ensemble est dense et salin avec une finale assez exceptionnelle. Ce vin est a 1 ou 2 ans de son optimum, mais y restera vraisemblablement très longtemps…

 

 

Pinot noir «La Cabane» - Côtes du Jura  2011

Une jolie robe pourpre à reflets violets.

Le  nez est fin et discret sur la cerise, le buis, la rose et les épices.

La bouche est onctueuse et fine à la fois…l’ensemble est bien équilibré et d’une grande pureté. Un pinot noir de charme ! A apprécier, pourquoi pas sur un filet de bœuf, à partir de fin 2012… après un petit carafage avant service, bien sûr !

 

 

Trousseau «En Rollion» - Côtes du Jura  2011

La robe est d’un joli rouge rubis .

Le nez, un peu plus ouvert que le précédent, offre également une très grande complexité sur les fruits rouges (cerise, fraise) et noirs (mûre, prunelle), les épices, avec quelques notes de réglisse.

La bouche, intense, est d’un équilibre époustouflant. Belle garde prévisible…accompagnera un petit gibier.

 

 


Céline GORMALLY a été retenue parmi les 12 finalistes des « Trophées de l’Installation 2012 ».

Je vous encourage à aller sur le site du concours, en suivant le lien :

 http://www.trophees-installation.com/

 Vous y découvrirez son profil et, bien sûr, vous pourrez lui apporter votre soutien en votant pour elle et son projet !

Attention, vous n’avez que quelques jours pour accomplir votre « devoir d’électeur » !


 

 

Dolomies Eric

Je m'demande toujours pourquoi on fait d'aussi grands verres pour d'aussi p'tites doses ?

(Un "grand goûteur"... anonyme)

 


Citation

« La terre ne nous appartient pas ; elle nous est prêtée par nos enfants. »

                                                                                                 Saint-Exupéry