Les 3 G gagnants du Jura !

 

Ganevat, Grappe, Gormally...un trio inégalable !

 3 G

 

C'est tout bonnement incroyable... nous étions partis pour une petite soirée entre amis, une de ces soirées estivales où d'ordinaire nous nous plaisons à nous rappeler quelques agréables anecdotes autour de bonnes quilles, de provenances diverses et ouvertes un peu au hasard, juste pour le plaisir...

Et nous voilà entamant une petite série jurassienne : GANEVAT-GRAPPE-GORMALLY... et le plaisir s'est mué en extase !

Si Jean-François GANEVAT est, à juste titre, une référence incontestable dans le Jura, les deux autres domaines présents à cette même table, Didier GRAPPE et Céline et Steve GORMALLY ont remarquablement soutenu la comparaison... et fait de cette dégustation un pur moment de bonheur !

 

"Les Grands Teppes" 2008  de J-F GANEVAT :

Il est, certes, un peu tôt pour apprécier à sa juste valeur ce magnifique chardonnay qui, malgré un petit carafage, révèle un nez encore relativement discret. Mais peu importe, la stature de ce monstre jurassien passe bien au-delà de ce détail olfactif... Avec une belle allonge et une profondeur remarquable, le vin offre au palais une matière riche et racée avec un merveilleux équilibre cristallin entre puissance et minéralité !

Le savagnin ouillé 2011 de Didier GRAPPE :

Tendre, élégant,onctueux et raffiné...bien loin des savagnins traditionnels, ce 2011 est une grande réussite dans un millésime pas particulièrement facile à négocier ! S'il pouvait au départ apparaître comme le Petit Poucet s'attanquant à l'ogre, il a magnifiquement tenu son rang ! Peut s' apprécier, dès aujourd'hui sur des noix de saint-jacques à la crème safranée, par exemple...

Le Savagnin "En Rolion" 2008" de Céline et Steve GORMALLY (LES DOLOMIES) :

Dégusté un première fois il y a un  peu plus d'un an, le vin m'avait semblé très prometteur... Et bien son potentiel se confirme, avec davantage de complexité aromatique, une bouche toujours ample et saline, et une très longue finale sur la minéralité. Du grand art ! 

 

Ce trio inégalable nous a donné envie de prolonger cette échappée-belle jurassienne. Et avec le dernier flacon débouché on peut vraiment dire que nous sommes restés.........

 

21082013613

  

 

Ganevat

 ... n'est-ce pas Alain !

 

 



 

Bain de Jouvence...

 

imagesCASUZACS

 



 « C'est la pénicilline qui guérit les hommes mais c'est le bon vin qui les rend heureux »

                                                                               A.FLEMING