Quand les AvInturiers

se mettent à LA QUILLE !

 

Bar à vin La Quille

Avec près de 300 références sur sa carte et plus de 10 vins proposés au verre, d'excellentes planches de produits frais du terroir provenant d'artisans locaux tels que le maître-fromager Jacky Quesnot, le boucher-charcutier Wittmann-Brand, ou encore le boulanger Goepper, et une ambiance des plus chaleureuse, grâce à un décor soigné et une équipe compétente et des plus sympathiques, LA QUILLE, nouveau bar à vins sur Mulhouse, est en train de devenir un haut-lieu de la sphère oenophile

Bref, aucune chance d'échapper aux amateurs de quilles que sont les AvInturiers. Car chacun sait que lorsqu'ils sortent de leur "co-quille", ce n'est point pour cueillir des " jon-quilles" ni pour pêcher les "é-quilles", mais bien pour abattre des quilles, sans se servir de "bé-quilles".

 

Les A

 

Et tant qu'à abbattre,des quilles, jouons donc au "jeu des 7 quilles". Je ne vous parle pas bien sûr de celui pratiqué en Gironde, dont le seul point commun avec celui lui qui nous intéresse se limite au nombre de quilles utilisées et au nombre de "quilleurs", soit 7 !

Pour les AvInturiers, point de longues pièces de bois à renverser violemment à même le sol : leur jeu consiste tout simplement à délester des quilles en verre soufflé d'un précieux liquide provenant de cette plante de la famille des ampélidacées : vitis vinifera.

 

  Déroulement de la partie... en 7 quilles gagnantes !

 

1ère quille (dite quille de mise en bouche) : Pinot Blanc 2010 de Sylvie Spielmann. C’est simple, gouleyant, bien fait…et ça marche ou devrais-je dire ça descend (dans le gosier) !

2ème quille : un Riesling Grand cru Sommerberg 2010 du domaine Albert  Boxler, qui nous propulse directement vers les sommets de l’appellation. Le vin est élégant, très pur et tout en finesse, avec une fraîcheur remarquable. Le délicieux tartare de saumon qui l’accompagne est sublimé !

3ème quille : un rouge de transition, mais qui épate…La Souteronne 2011 de Hervé Souaut, un gamay bluffant, issu de vieilles vignes. Après quelques minutes d’aération le vin révèle tout son fruit (cerise, mûre, cassis). La bouche est ample, généreuse, avec des tannins parfaitement civilisés. Longue finale d’une gourmandise absolue… A savourer, juste pour le plaisir des sens !

4ème quille, celle qui suspend le temps, celle qui est majeure dans cette partie : Les Poyeux 2008 du Clos Rougeard. Le nez s’exprime progressivement en s’ouvrant par paliers successifs avec une complexité remarquable. Le toucher de bouche est tout en dentelle. Vin dense, harmonieux, avec un très bel équilibre et une fraîcheur salivante. On savoure cela sur de délicieuces charcuteries... Et on s’éclate !

5ème quille… une Suisse, mais pas neutre : Mythopia Insoumis 2011 de Hans Peter SCHMIDT. Un vin mystérieux et complexe, sur des arômes de fruits noirs sur-mûris et de réglisse, avec une minéralité exacerbée. C’est puissant et fin à la fois et ça s’équilibre parfaitement en bouche avec une subtilité déconcertante. Un Pinot noir hors norme sur un saucisson…d’exception !

6ème quille : Faugères Jadis 2009 de Léon BARRAL. Encore des fruits noirs bien mûrs, avec une bouche dense et généreuse sur des tannins parfaitement enrobés. Longue et fraîche finale… Essayez-le donc, comme nous, sur des fromages bien choisis de chez Quesnot !

Et enfin, 7ème quille, pour une finale bordelaise : Château LE PUY 2009… Un vin d’une grande complexité sur les fruits noirs, le café et les épices. Opulent et raffiné à la fois, le volume en bouche exprime la parfaite maturité du fruit et l’élégance du cépage majoritaire… Toujours avec ces succulents fromages !

Bref, une partie exceptionnelle, dans un cadre chaleureux, avec un accueil attentionné et des conseils avisés !

Toutes les quilles ont été gagnantes... donc pas de revanche à prendre... mais vivement la belle !

 

Vincent et Yann

Nos hôtes, Vincent et Yann,

pour des accords...parfaits...majeurs ! 

 

 Alors ?

partant pour les...

Des quilles

pardon, les ...

 Jeu de Quilles