AUTREMENT

...l'histoire d'un homme...

... et d'un vin

 

Autrement

 

  

Mercredi soir dernier, dans leur fief désormais célèbre du Canon d'Or, les AVINTURIERS ont pu vivre, au fil d’une verticale, le cheminement d’un homme et le devenir d’une cuvée.

 

Lorsque Jacques MAILLET, vigneron en Savoie, décide de quitter la cave coopérative de Chautagne pour produire son propre vin (biologique), il ne dispose que d’une seule cuve pour ses 3 trois parcelles de cépages rouges : Gamay, Pinot noir et Mondeuse. Qu’importe ! Il les assemble et donne ainsi naissance à  « Autrement » !

En préambule à la dégustation des rouges, nous débutons la découverte avec une Roussette de Savoie 2008, un blanc surprenant, mono-cépage, que Jacques Maillet a intégré à la famille  «  Autrement ». La robe est jaune citron prononcé, un rien trouble, et augure d’une belle concentration. Le nez s’ouvre progressivement sur de belles notes de fruits jaunes sur-muris, de miel et de camomille. L’attaque est ronde, enrobée... et soudain, surprise en bouche : la matière riche et empreinte d’une grande pureté se révèle soutenue par une tension à la fois minérale et acidulée qui fait se trémousser les papilles. Le tout est justement équilibré, avec une finale sur de beaux amers, désaltérante, qui appelle à la gastronomie… sur des Saint-Jacques à la crème par exemple.

Nous voilà déjà bien en train pour découvrir les rouges de la lignée « Autrement », assemblage je le rappelle, de Gamay, Pinot Noir et Mondeuse.

Autrement 2004 : La robe framboise claire et le nez sur les petits fruits rouges frais, qui distinguaient le vin il y a quelques années, ont laissé la place à des teintes plus orangées et des arômes un peu plus compotés et quelques fragrances de sous-bois. Certes, le vin a dépassé son apogée depuis quelques temps déjà, mais il reste néanmoins frais et digeste… Un magnifique souvenir des débuts de l’indépendance de notre vigneron… Un flacon collector !


Autrement 2005 : La robe un peu plus concentrée. Le vin peine un peu à s’ouvrir ; il aurait fallu le passer en carafe quelques minutes auparavant. Mais voilà, avec un peu de patience, l’ouverture se fait, sur les fruits rouges et noirs, les épices et une touche de sous-bois. Un peu plus charnu et plus dense que le précédent, le 2005 est soutenu par une trame tannique qui lui confère une belle mâche. Parfait sur un petit gibier à plumes.


Autrement 2006 : On s’attendait à baisser d’un ton après le millésime précédent ; et bien il n’en fût rien ! Avec une robe plus soutenue encore et un nez exubérant sur les fruits noirs, le poivre et le bâton de réglisse, la matière est riche et tapisse parfaitement la bouche sans excès. Jolie finale, sur la fraîcheur.


Autrement 2007 : Presque identique au précédent, le nez est un poil plus discret, mais la matière a gagné en finesse sans perdre, pour autant, en concentration. Un vin d’une grande buvabilité, aux tannins bien fondus, que l’on peut apprécier dès aujourd’hui, à son juste niveau, sur une entrecôte grillée.

Autrement 2008 : La robe est d’un magnifique rouge rubis clair. Le nez est sur les fruits rouges, le poivre et les épices. L’attaque est vive, mais la bouche est pure, équilibrée, avec une finale sur la fraîcheur. Dans ce millésime plutôt compliqué pour la Savoie, le vigneron monte d’un cran dans la qualité de ses vins, en gagnant en précision.

Autrement 2009 : D’un rouge rubis sombre, avec un nez sur les petits fruits noirs, le poivre et les épices, on pourrait croire à une Syrah du Rhône septentrional… Que nenni, nous sommes bien toujours en présence du même assemblage. Certes, si le millésime s’est avéré plutôt solaire, cela ne suffit pas à expliquer la complexité et l’équilibre magistral de ce nectar. Un grand, qui nécessite un bon coup de carafe, et qui accompagnera dignement une belle côte de bœuf... mais rien ne presse !

Autrement 2011 : Belle concentration également pour ce flacon, hélas altéré par un léger problème liégeux. Tant pis, on le regoûtera une prochaine fois…

Autrement 2012 : la robe, d’un magnifique rouge rubis, limpide enchante. Le nez régale de magnifiques arômes de fruits rouges, de fleurs et d’épices. Le toucher de bouche est tout en dentelle et l’ensemble trouve un équilibre  parfait, autour de tannins d’une grande finesse.

Et voilà cette "verticale" achevée... Quel crescendo ! Même si l'effet millésime est bien là, force est de constater qu'il a été jugulé par le travail du vigneron, qui a mis talent et détermination à améliorer encore et encore la qualité de ses vins. Jacques MAILLET a su porter haut les couleurs de la Savoie et sa notoriété est clairement méritée. Bravo, et merci Jacques, pour ces intenses moments d'émotion !

 



 Des remerciements tous particuliers….

A Jacques MAILLET pour la mise à disposition de ses flacons,

Au Canon d’Or, pour la qualité de son accueil et de son savoir-faire,

et, bien sûr, aux AvInturiers,….pour leur savoir boire !

 



 Chez les AvInturiers...

...Tout est organisé ....

Les membres du bureau

....Les membres du bureau trinquent....

Une invitée

... pendant que les invités font le service !


Un tire-bouchon simple et facile d'utilisation...

...Pas encombrant du tout !

Suivez le lien :

 http://www.youtube.com/embed/wSuH9u0kvhU?rel=0

 Tire-Bouchon