...AU CANON D'OR !

Les AvInturiers

 

Épicurisme oblige, les Avinturiers s'offrent une fois par an, à l'occasion des fêtes de fin d'année, une dégustation "prestige" : des vins d'exception pour accompagner des mets festifs. Carte blanche a été donnée à Gilles REEB, qui accueille chaque mois les Avinturiers dans son restaurant "Au Canon d'Or" à Mulhouse-Dornach : carte blanche pour les mets, et carte blanche pour les accords, le Canon d'Or disposant d'une cave à faire pâlir tous les passionnés de vins.

Soirée festive donc, mais pas de tout repos pour nos Avinturiers, puisqu'ils n'ont pas dérogé à leur règle de dégustation à l'aveugle... De quoi rester très humbles : si certains cépages ou certaines régions ont été identifiés, aucun vin n'a été découvert ! Signe que la barre était placée très haute ! Jugez plutôt :

Mise en bouche/apéritif, et...

...Champagne Cuvée William Deutz 1971 magnum !

Une magnifique robe jaune or foncé laisse apparaître une belle effervescence de bulles très fines. Le nez, fin et complexe, se révèle progressivement, sur des notes de noisettes, de champignons, de sous-bois, soutenues de belles fragrances miellées. Après quelques minutes dans le verre, c'est la noix qui domine, accompagnée de jolies notes de fruits à chair blanche (pomme, poire). La bouche est soutenue par une acidité encore bien présente, qui équilibre parfaitement une matière très noble. On y retrouve, en rétro-olfaction, la totalité des arômes décelé au nez, dans une finale d'une longueur irréprochable ! Une page d'histoire glorieuse de la Champagne...

 

Foie gras maison aux fruits secs et toasts tièdes, et...

...Riesling 1981 du Domaine Windsbuhl !

Peu se seraient risqués à un tel accord, mais le pari s'est révélé gagnant ! Complexe, sur des arômes minéraux, de miel, de cire d'abeille, avec de splendides notes d'agrumes confits, ce riesling présente une bouche d'un équilibre, d'une élégance et d'une finesse hors du commun. Son côté patiné,toasté, et (très) légèrement oxydatif a su s'accorder dignement avec le délicieux foie gras maison. Un accord parfait !

Un entre-met hors programme :

Château Grillet 2002 !

Fidèle avInturier de la première heure, Christian nous offre un moment de pur plaisir avec un des tout meilleurs viogner du Rhône Nord, avec ce monopole qui est une A.O.C. à lui seul. De subtiles notes de fleurs blanches, d'ananas et une touche vanillée trahissent à peine son élevage. La bouche est grasse et onctueuse avec une pointe de minéralité qui supplée une acidité relativement faible. La finale est saline et d'une longueur respectable, mais la patine va mettre vraisemblablement plus d'une décennie à se faire...

 

Magret de canard accompagné de rates poêlées et légumes de saison, et...

...Château Calon Ségur 1947 GCC Saint -Estèphe !

A l'oeil, la robe est encore dans les tons grenat, avec un disque à peine tuilé. Au nez, c'est l'extase, tant ce nectar a atteint de complexité. On le fait tourner, et tourner encore de multiples fois dans le verre tant on se plaît à découvrir ses arômes : des notes de sous-bois, de tabac blond, et de truffe alternent avec des arômes fruités et des senteurs mentholées. En bouche, ce n'est que finesse et équilibre, avec des tannins veloutés et ciselés qui confèrent au vin toute la classe que l'on attend d'un grand Bordeaux dans un grand millésime. Je ne sais pas si l'on doit dire que le vin a parfaitement accompagné le magret ou si le magret était à sa hauteur, mais ce qui est certain, c'est que leur mariage fut un modèle du genre !

 

Tarte fine aux pommes et sa glace vanille, et...

...Loupiac non millésimé mis en bouteille par la maison Calvet !

La robe est d'un splendide jaune or, très prononcé. Le carafage permet aux notes de poussière de laisser la place à de jolis arômes d'orange confite, de coing, de cire d'abeille et de safran. La bouche est délicieuse, subtile, avec une matière riche et encore très intense sans pourtant jamais  envahir le palais. Une jolie finale, tout en fraîcheur, laissant poindre une amertume noble (quinine) qui favorise l'accord avec la tarte. Un petit chef d'oeuvre de vraisemblablement plus d'un demi-siècle, qui a su trouver sa place et être mis en valeur grâce à un grand chef dont la connaissance vinique est l'égal de ses talents culinaires !

 



 

     Des remerciements tout particuliers…

A Marie-Laure et à Gilles, pour nous avoir permis d'étoffer notre culture vinique,

A tous ces viticulteurs qui nous ont permis ce merveilleux voyage dans le temps,

Aux membres du club, sans qui l'AvInture ne serait pas !




 

Les vins dégustés



Et puis...

Bonne année 2015