Une fois n'est pas coutume, canicule aidant... je vous invite à un petit détour au coeur de la convivialité belge ! Première mousse passée "au goulot" de cette nouvelle rubrique, la Chimay bleue.

 

CHIMAY BLEUE

Chimay

La Chimay bleue appartient au cercle très restreint des "trappistes" (elles ne sont qu'une douzaine dans le monde !). Ces bières sont soumises à un cahier des charges très pointu, qui stipule notamment qu'elles doivent être élaborées sur le site ou dans la proximité du monastère trappiste, par des moines ou sous leur contrôle, et que, noblesse de l'âme oblige, l'essentiel des bénéfices doit être consacré à des œuvres à caractère « social » ou non lucratif.

La charte ne précise pas le verre dans lequel la bière doit être dégustée... Or, pourtant, chaque bière a son propre verre et ne saurait être appréciée à sa juste valeur dans aucun autre !

 

 Chimay

 

Ce que nous livre la "gueuse" :

... Une mousse abondante, épaisse et légèrement brunâtre, qui repose sur une robe très sombre, presque noire.

... Un nez plutôt fin et discret à l’ouverture, mais qui révèle une jolie complexité à l’aération sur des arômes de fruits, d’épices, de caramel, de vanille, le tout accompagné de notes fumées.

... Une bouche ronde, onctueuse, presque crémeuse. La finale, d’une belle intensité, fait ressortir les parfums du nez prolongés par de délicieux amers cacaotés et épicés.

Assurément une bière de gastronomie, qui accompagne magnifiquement les fromages.

Millésimée (dans ce cas, une 2014), il semble qu'elle soit taillée pour la garde... A voir.... Puis à boire, bien sûr !

  



 Humour