Une DUVEL !

Que Diable !

 

DUVEL

 

 

Un peu histoire...

La DUVEL trouve ses origines en 1871, lorsque Jan-Leonard MOORTGAT et son épouse créent leur Ferme-Brasserie à Breendonk, en Belgique. A l’époque, elle n’est que l'une des 3000 brasseries belges ; mais la bière produite plait et l’affaire prospère au point que les deux fils Moortgat, Albert et Victor, rejoingnent leurs parents au début du XXème siècle.

Souhaitant s’inspirer du modèle des bières du Royaume-Uni qui connaissent un succès fou en Belgique, Albert  se rend en Ecosse afin de ramener un échantillon de la levure spécifique qui les compose. Les deux frères poursuivent encore quelques temps leurs expérimentations puis, lorsqu’ils estiment la recette parfaite, la commercialisent sous le nom de « Victory Ale » pour commémorer la fin de la première guerre mondiale. Lors d’une dégustation de notables, le célèbre cordonnier Van de Wouwer, émerveillé par la puissance de la bière s’écrie «nen echten duvel (« un vrai diable ») et la bière fut finalement renommé « Duvel » à partir de 1923, ce qui fut considéré comme un acte très audacieux dans la très catholique Flandre de l’époque.

Ce que nous livre la "gueuse"...

Ornée d’une belle robe dorée et brillante, la bière est parée d’une mousse fine et crémeuse qui diminue très progressivement dans le verre sans jamais totalement disparaitre. Le nez, d’une intensité moyenne, est largement dominé par le fruit. En bouche, elle dégage une belle fraîcheur et se prolonge longuement sur des notes de caramel et de houblon, accompagnées d’une pointe d’agrumes.

Idéale en apéritif, elle accompagnera dignement un poisson au four.

 



 

 Bière