Le Domaine MOUTON

PONCEY - 71640 GIVRY

 

Laurent et Benoit

Laurent MOUTON (à droite) avec Benoît

 

Si l'on se réfère à Claude Courtépée, historien du 18ème siècle, le vin de Givry fût le vin de table de Henri IV.

Et pourquoi en douter ?

C'est donc tout naturellement à Monseigneur Benoît, Maître dégustateur des AvInturiers, que d'aucuns laissent accroire descendant des Bourbons, tant grande est sa connaissance de ce terroir, que fut confiée la mission de ramener quelques flacons de ces délicieux breuvages. Non satisfait de nous quérir quelques fioles, il mena jusqu'à nous le Sieur Laurent MOUTON l'un des vignerons les plus représentatifs du royaume de Burgondie.

Il va sans dire que cette soirée oenophilique s'est déroulée dans la plus pure traditions du club bacchique : Honestus conuentus (du moins en première partie de soirée), de somptueuses agapes (élaborées par Gilles, notre maître queux), auberge désormais mythique "Au canon d'Or" et, naturellement de très belles quilles, dont certaines issues de quelques aroiements hissés, en l'an 1988 de notre ère, au noble rang de premiers crus.

Mais place à la dégustation du 28 octobre...

En blanc, tout d'abord... 

Le Givry 2014 (élevage en cuve) offre un nez ouvert sur le fruit ( ananas rôti, citron) et la minéralité. Rond en bouche avec un équilibre de bon aloi, il est déjà fort agréable à déguster, mais atteindra son apogée d'ici douze à dix-huit mois. A savourer sur un poisson en sauce ou quelque fromage de chèvre.

La cuvée "Excellence", du même millésime, bénéficie d'un élevage en fût pour moitié de son volume. Son un nez encore  réservé mais fin, sa bouche est délicate, avec de la fraîcheur et une bonne suavité. Il lui faudra encore deux à trois ans pour s'exprimer pleinement. Un beau poisson de rivière le méritera.

Puis en rouge...

Le Givry rouge 2014 présente un nez assez frais sur les fruits rouges et les épices. Chahuté par une mise en bouteille relativement récente, il aura besoin de quelques mois pour exprimer pleinement un côté frais et plaisant, sur un plat de charcuterie, par exemple.

Avec le Givry 1er cru « Clos Charlé » 2013, nous voilà une catégorie plus haut. Le vin est sur le fruit croquant et une bouche très élégante promue par des tanins très soyeux. Même s’il est déjà très agréable aujourd’hui, il est vraisemblable qu’il n’atteigne son apogée que d’ici 2 à 3 ans.

 

Le faux-filet

Plus rustique, à ce stade, que le précédent, le Givry 1er cru « Clos Jus » 2013, au caractère bien trempé, transpire le sol calcaire dont il est issu. Très pur, droit comme un i, sa stature impressionne. Les tanins sont omniprésents, sans aspérité, et gageons que quelques années de plus suffiront à gommer et sculpter ce qui peut paraître excessif aujourd’hui. Du reste, le faux-filet, servi par notre maître queux, a pleinement confirmé mes impressions. C'est du lourd ! 

 

 

La Grande Berge

Le Givry 1 er cru « La Grande Berge » 2013 est un bon compromis entre « Clos Charlé » et « Clos Jus ». Sur les fruits rouges et noirs, les fines épices et la minéralité, la bouche est déjà bien équilibrée, avec une longue finale sur la fraîcheur. Apogée vraisemblable d’ici 4 à 5 ans, mais il ira au-delà, n’en doutons point.

Enfin, le Givry 1 er cru "Les Grands Prétans 2013″, le plus complexe et le plus structuré de tous. Il fait penser à un Gevrey, un grand, et le bois qui le souligne magnifiquement laisse présager un très grand avenir. A ceux qui ont la chance d’en posséder quelques flacons, et qui auront la patience d’attendre, nul doute qu’il accompagnera les pièces du boucher les plus délicates. Un must !

 

 

Et enfin en rouge, dans une phase encore plus... "aboutie"...

Le Givry 1er cru « La Grande Berge» 2012...dans un millésime très différent avec un équilibre d'une quasi perfection autour d'un fruit gourmand. Déjà fort digeste, il peut être dégusté dès aujourd'hui, mais gageons qu'il dispose encore de belles années devant lui...

Le Givry 1 er cru " Les Grands Prétans 2010″ est sublissime. Profond, complexe, magistralement équilibré, d'une allonge exceptionnelle...  Ce vin d'esthète régalera les oenophiles les plus exigeants.Les armoiries de la Bourgogne !

 

Les Grands Prétans

 

Enfin, le Givry 1er cru « Clos Jus » 2009, un très beau jus de pinot noir dans un millésime très solaire, parfaitement maîtrisé afin d'en éviter tous les excès ! D'une  grande richesse de saveurs associée à une grande longueur, il fait l'unanimité des dégustateurs et achève cette soirée mémorable en apothéose. Merci et grand bravo à vous, Maître Laurent !

 



 

 L'after

 L'after, avec Philippe à la carafe !

 

Sacrée soirée

 De G. à D. : Philippe, Gilles, Benoît et Laurent, 4 des mousquetaires de la soirée 

 



   Des remerciements tous particuliers….

 

A Laurent MOUTON pour son professionnalisme, sa gentillesse et sa générosité,

A Gilles et Marie-Laure ainsi qu'à leur équipe, toujours à la hauteur des grands évènements,

et, comme toujours, aux AvInturiers,….pour leur savoir boire !

 



 Grand-mère