JEAN-MARIE KILZER

et sa sélection de vins...

BIO !

Avec Jean-Marie KIZLER

Pour leur rendez-vous de février, les Avinturiers ont à nouveau donné carte blanche à un caviste. C'est Jean-Marie KILZER, de l'enseigne "Cavavin" à Guebwiller qui s'y est collé. Venu dans l'activité un peu plus tôt que prévu, puisqu'à l'origine c'était un projet "pour la retraite", Jean-Marie propose dans sa petite boutique une jolie sélection de vins et de spiritueux, fruit de ses découvertes et coups de coeur, qu'il sait présenter avec passion, tout en sachant rester à l'écoute de ses clients. 

Tout juste de retour de "Millésime Bio", Jean-Marie KILZER a fait profiter le club de ses découvertes sur le thème "vins bio du sud de la France".

 

Duo de Beaubois

 Une invitation à la dégustation !

 

L'entame se fait avec le Duo de Beaubois blanc 2015, un IGP Pays d'Oc du CHÂTEAU BEAUBOIS, propriété dirigée par Fanny et son frère François BOYER. Assemblage de Vermentino et de Viognier, ce blanc présente un caractère frais et digeste, sur d'agréables parfums de fleurs blanches et de pamplemousse. Idéal pour un apéritif, il est fort séducteur et doit être apprécié dans sa jeunesse.

Plus discrète à l'ouverture, sur des notes de fruits blancs et jaunes, la cuvée Éolienne 2014 du Mas d'Espenet (80 % grenache, 10 % Picpoul et 10 % Viognier), second vin de la dégustation, a bénéficié d'un élevage en barrique qui lui confère un joli gras et de la gourmandise. En accompagnement d'un beau poisson de mer, il lui faudra cependant éviter des plats trop relevés.

Toujours aussi discret au nez, fruitée mais avec une touche presque miélée, le vin suivant, Camille 2012 du Mas d'Espanet est issu d'un long élevage (24 mois en demi-muid puis 12 mois en cuve). D'une belle complexité, équilibré avec une grande longueur, il est taillé pour la grande gastronomie. Mais l'essayer sur des fromages puissants ne le ridiculiserait pas, bien au contraire ! A boire ou à garder quelques années, c'est à l'appréciation de chacun. Une chose est sûre, c'est diablement bon !

La série des rouges débute avec un Côtes du Rhône Villages Le Funambule (assemblage Syrah-Grenache) du MAS POUPERAS, petit domaine de 10 ha situé sur les hauteurs de Vaison-La-Romaine, face au Mont Ventoux. L'élevage en cuve inox laisse s'exprimer le fruit (cerise) de ce vin de soif, à la texture souple et doté d'une belle fraîcheur. A apprécier dès aujourd'hui, sur un pat de charcuterie.

Se présente ensuite un vin bien charpenté, longiligne avec le caractère qui est le sien, sur des notes de fruits noirs, d'épices et de minéralité. Aucun doute n'est permis, nous sommes en présence de la cuvée Loriza 2012 (AOP Minervois) du domaine KHALKHAL-PAMIES, un domaine bien connu de ce blog. le vin est est à son apogée, on se régale... et on en redemande !

Notre dégustation se poursuit par un splendide vin sans sulfites ajoutés, la cuvée Saint-Cyr 2012 (IGP Pays d'Oc) du domaine COSTES-CIRGUES où Béatrice Althoff, accompagnée de ses deux fils, produit des vins d'une extrême élégance. Un premier nez très fugace sur la réduction laisse la place à de magnifiques arômes de fruits noirs frais, accompagnés de fines fragrances d'olivier et de garrigues. Un toucher de bouche de taffetas, des tannins suaves, un équilibre d'orfèvre et une belle finale sur la fraîcheur. A savourer dès aujourd'hui, sur une belle entrecôte par exemple, en évitant les plats trop relevés pour garder la pureté du fruit.

Et nous retournons au CHÂTEAU BEAUBOIS pour le dernier flacon de cette dégustation, avec la cuvée Idole 2012 (Costières de Nîmes). Splendide cuvée issue de sélections parcellaires (Syrah, Grenache, Mourvèdre, Marselan et Cinsault) elle n'est produite, hélas, qu'à un petit millier d'exemplaires. Finement aromatique, plus orientée vers l'élégance que vers l'exubérance, avec une bouche savoureuse et des tannins parfaitement ciselés, voici certainement un des must du millésime pour cette appellation ! 

  



 

    Et, comme il se doit,

des remerciements tous particuliers ...

...A Jean-Marie KILZER, pour ses choix judicieux et son professionnalisme...,

...Au Canon d’Or, qui se surpasse toujours et encore pour accorder les mets aux magnifiques bouteilles dégustées,

... Et aux AvInturiers,… pour leur savoir boire !

 



 

  

A table !

 Un moment rare, exceptionnel ! :

Les AvInturiers photographiés le verre (encore) vide !