Domaine les 

BELIERS

AOC MOSELLE

Eve

 

On n’est jamais vigneron par hasard. En Moselle, le vignoble le plus septentrional de France, encore moins qu’ailleurs.

Car c'est là que, dans les années 80, quelques vignerons ambitieux décident de prendre le taureau par les cornes en vue de réhabiliter un vignoble décimé par le phylloxéra au début du XXème siècle : de 323 ha en 1898, il ne comptait plus que 3 ha en 1985. 

Aujourd’hui, 65 ha sont à nouveau exploités, dont 50 hectares en AOC. L'appellation obtenue en novembre 2010 permet aux Vins de Moselle de s'exporter désormais hors des frontières de l'hexagone.

Après le Domaine JASPARD, il y a quelque temps, j'ai visité le Domaine "Les Béliers", une exploitation familiale créée en 1983 par Michel et Robert MAURICE.

Aujourd'hui, c'est Eve MAURICE, oenologue, qui en tient les rênes, et qui exploite avec son père et son frère cinq hectares et demi de vignes situées à Ancy s/ Moselle.

Et la jeune femme est douée !  Elle élabore ses vins comme un sculpteur façonne ses oeuvres, dans le plus pur respect du terroir et du cépage, et aussi du millésime. 

Qu'ils soient dédiés à une consommation immédiate pour les petits plaisirs quotidiens ou bâtis pour une garde plus longue et une cuisine plus élaborée, ils portent tous  la même signature : celle de l'autenticité !

 

 Les plaisirs immédiats...

 

Auxerrois 2016 : Le nez évoque les fleurs blanches soulignées d’une discrète touche minérale. Franc en entrée de bouche, le vin trouve un juste équilibre sur la fraîcheur, entre une  acidité mesurée et une matière tendre. On l'appréciera en apéritif et bien sur aussi sur une quiche...Lorraine, évidemment !

Pinot gris 2016 : Le nez laisse échapper de fins arômes fruités et minéraux. Une rondeur en attaque précède une bouche tendre, gourmande, dotée d'une belle pureté. Le tout se prolonge par une finale saline au goût de "reviens-y !" Sans hésiter sur une belle volaille. Très belle réussite !

Champ libre 2016 : Un beau Gamay, mi-fruité, mi-floral, un rien épicé  à savourer dans sa jeunesse. Une légère amertume en fin de bouche qui ne contrariera pas un mariage avec un beau plateau de charcuterie, bien au contraire.

Rosé 2016 : Joli vin sur les fruits rouges, il nous rafraîchit en profondeur…jusqu’à l’âme ! A savourer en apéritif ou sur des petits poissons de rivière grillés.

Pinot Noir 2016 : Une version gouleyante et fruitée d’un pinot noir qui a pour vocation de nous désaltérer, mais pas que…Bien constitué, avec une belle finesse qui sied tant au cépage, il ne manque pas de profondeur et de vitalité. Il pourra ainsi se marier avec des mets aussi divers que les viandes blanches, les poissons grillés ou les fromages tels que Tomme des Bauges ou Reblochon.

 

...Et ceux qui  méritent  les grandes occasions !

 

La vigne aux Oiseaux 2015 : Un nez ouvert sur les fruits jaunes et exotiques avec une pointe de minéralité, une bouche tendre et onctueuse soutenue par une belle acidité, voilà un vin subtil et distingué qui est voué à un bel avenir. On l’appréciera sur des poissons de rivière, de belles volailles ou encore un plateau de fromages.

Rubis 2015 : Voici certainement un Pinot Noir digne de ce que l’on peut attendre de mieux sur l’appellation. Un beau jus noir, concentré sur de beaux arômes de cerise. Ample, généreux, prolongé d'une longue finale sur la fraîcheur, il accompagnera idéalement une belle pièce du boucher. Magnifique !

 



 

 

La vigne aux oiseaux

La Vigne aux Oiseaux...

 

Les Vignes

...Et La Vigne...Tout court !

 



 

Tableau